Malgré qu’on me traite comme de la merde, je suis quand même gentille

Jérôme Richer


Le pitch

En janvier 2019, à Genève, les employées d'une entreprise de nettoyage se mettent en grève pour protester contre un licenciement collectif. Ces femmes, pour l'essentiel d'origine étrangère, s'occupent de nettoyer les locaux d'une grande banque privée genevoise après la fermeture de ses bureaux. Chaque soir, pendant une douzaine de jours, au plus froid de l'hiver, elles reviennent armées de leur courage, devant la banque, en plein cœur d'une rue marchande, faire entendre leur colère et leurs revendications.

Malgré qu'on me traite comme de la merde, je suis quand même gentille s'inspire de cette grève pour retracer l'histoire d'une lutte : celle de David contre Goliath, du faible contre le fort. Une lutte de femmes contre des hommes détenteurs du pouvoir. L'histoire d'une émancipation.


Distribution

TEXTE ET MISE EN SCENE Jérôme Richer
DRAMATURGIE Olivia Csiky Trnka
COLLABORATION ARTISTIQUE Fanny Courvoisier, Katy Hernan Semelet
Œil EXTERIEUR Lionel Perrinjaquet
LUMIERE ET REGIE GENERALE Joëlle Dangeard
MUSIQUE Malena Sardi
COSTUMES Eléonore Cassaigneau
MEDIATION Iris Meierhans (Destination 27)
ADMINISTRATION Maël Chalard
PHOTOGRAPHIES Isabelle Meister
DIFFUSION Bureau Vanessa Lixon


Production
DÈS 13 ANS SCOLAIRE 13-16 ANS THEATRE/ TOUT PUBLIC/
DURÉE : 100 minutes

NOMBRE DE PERSONNES SUR SCENE 6
NOMBRE DE PERSONNES EN TOURNEE 9
POUR LES SCOLAIRES MENTIONNER LE DEGRE


Mentions

PRODUCTION Compagnie des Ombres
CO-PRODUCTION Théâtre du Loup

AVEC LE SOUTIEN DE
Ville de Genève, Loterie Romande, Fondation Leenaards, Fondation suisse des artistes interprètes – SIS, Société Suisse des Auteurs (SSA), une fondation privée genevoise


La tournée