Désalpe

Antoine Jaccoud


Compagnie

Le pitch

« Désalpe » raconte la détresse des tribus et des corporations des Alpes –hôteliers, moniteurs de ski,  et l’ensemble des métiers intéressés à l’exploitation de ce qu’on a longtemps appelé « l’or blanc »- devant la fin de la neige, qui a entraîné avec elle la fin de leur commerce, et du socle même de leur existence.  Ils avaient certes vu les signes précurseurs de ce phénomène au fil des ans, mais, confiants dans la puissance de leurs canons (à neige), et aveuglés par leurs longtemps juteux bénéfices, ils ne l’ont, comme on dit,  pas vu venir.  Maintenant descendus dans la plaine (« en haut, c’est foutu »), donc complètement à plat, voire même raplapla, ils disent tout haut ce paradis perdu,  rappellent les services rendus aux touristes hollandais comme aux français, et nous demandent l’asile, reconnaissant à mi-voix s’en être mis plein les poches tout de même.

Trois comédiennes et quatre musiciens, corps des plaines et cors des Alpes (quel autre instrument aurait pu chanter cela ?), incarnent ce monde englouti - dans la fiction du théâtre tout au moins, et plutôt mal en point dans la réalité.


Distribution

TEXTE Antoine Jaccoud
MISE EN SCENE Création collective surpervisée par Antoine Jaccoud
JEU Isabelle Meyer, Johanne Faivre Kneubühler, Françoise Boillat
MUSIQUE Quatuor Dacor : Chantal Meystre, Daniel Brunner, Jacky Meyer, Valentin Faivre
SON Fabian Schild
LUMIERE Dominique Dardant
COSTUMES Isa Boucharlat
PHOTOGRAPHIE Catherine Meyer et Guillaume Perret

Le texte Désalpe est publié chez BSN Press

ADMINISTRATION ET DIFFUSION Bureau Vanessa Lixon


Production

Mentions

CREATION Centre de culture ABC, La Chaux-de-Fonds / Cie Léon (2011)
PRODUCTION Cie Selma 95

AVEC LE SOUTIEN DE
Canton de Neuchâtel, Ville de la Chaux-de-Fonds, Ville de Lausanne, Loterie Romande, Fondation culturelle de la Banque Neuchâteloise, Fondation Ernst Göhner, CORODIS


La tournée